For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Géométrie moléculaire pyramidale trigonale.

Géométrie moléculaire pyramidale trigonale

Géométrie moléculaire pyramidale trigonale
Image illustrative de l’article Géométrie moléculaire pyramidale trigonale
Notation VSEPR AX3E1
Exemple(s) NH3, PCl3, XeO3
Symétrie moléculaire C3v
Nombre stérique 4
Coordinence 3
Doublet non liant 1
Angle de liaison ≈107°

En chimie, une géométrie moléculaire pyramidale trigonale est la géométrie des molécules où un atome central, noté A, est lié à trois atomes, groupes d'atomes ou ligands, notés X, aux sommets de la base d'une pyramide trigonale, avec un doublet non liant, noté E, sur l'atome central. Ces composés appartiennent à la classe AX3E1 selon la théorie VSEPR.

Quand tous les trois atomes de la base sont identiques, sa symétrie moléculaire est C3v.

On peut citer parmi les molécules à géométrie moléculaire pyramidale trigonale l'ammoniac (NH3), le trioxyde de xénon (XeO3), l'ion chlorate (ClO3) et l'ion sulfite (SO32−). En chimie organique, les molécules ayant ce genre de géométrie sont parfois décrit comme hybride sp3.

Phosphine, autre exemple d'une molécule à géométrie pyramidale trigonale.

Géométrie pyramidale trigonale dans l'ammoniac

Dans l'ammoniac, l'atome d'azote est lié à trois atomes d'hydrogène avec lesquels il partage trois de ses cinq électrons de valence et en reçoit en retour un de chaque hydrogène, ce qui lui permet de suivre la règle de l'octet. Ceci aboutirait en théorie à la formation d'un tétraèdre régulier avec un atome à chaque sommet et des angles de liaison d'environ 109,5°. Cependant, les trois atomes d'hydrogène sont repoussés par le doublet non liant formé par les deux derniers électrons de valence de l'azote, conduisant à la formation d'une pyramide déformée avec des angles de liaison de 107°. Par contraste, le trifluorure de bore est plat, adoptant une géométrie moléculaire trigonale plan, puisque le bore ne possède pas de doublet non-liant.

Dans l'ammoniac, la pyramide trigonale peut subir une rapide inversion de l'azote[1].

Notes et références

  1. C. E. Cleeton & N. H. Williams, 1934 - Online version; archive. URL last accessed 8 May 2006

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Géométrie moléculaire pyramidale trigonale
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Get ready for Wikiwand 2.0 🎉! the new version arrives on September 1st! Don't want to wait?