For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Géométrie moléculaire bipyramidale trigonale.

Géométrie moléculaire bipyramidale trigonale

Géométrie moléculaire bipyramidale trigonale
Image illustrative de l’article Géométrie moléculaire bipyramidale trigonale
Notation VSEPR AX5E0 (AX5)
Exemple(s) PF5
Symétrie moléculaire D3h
Nombre stérique 5
Coordinence 5
Doublet non liant 0
μ (Polarité) 0
Angle de liaison 90°, 120°, 180°

En chimie, une géométrie moléculaire bipyramidale trigonale est la géométrie des molécules où un atome central, noté A, est lié à cinq atomes, groupes d'atomes ou ligands, notés X, aux sommets d'une bipyramide triangulaire, ou « diamant triangulaire ». Cette configuration est notée AX5E0 selon la théorie VSEPR.

C'est l'un des rares cas où les angles de liaison ne sont pas identiques (voir aussi bipyramide pentagonale), ce qui s'explique simplement par le fait qu'il n'existe pas d'arrangement géométrique qui peut résulter en cinq angles égaux dans les trois dimensions.

Comportement

Les isomères avec une géométrie bipyramidale trigonale sont capables de s'interconvertir par un procédé connu sous le nom de pseudorotation de Berry. La pseudorotation est similaire conceptuellement au mouvement d'un diastéréoisomère conformationnel, même si aucune révolution entière n'est complétée. Dans ce procédé de pseudorotation, deux ligands équatoriaux (les deux qui ont une longueur de liaison plus petite que les trois autres) se « décalent » vers l'axe de la molécule, alors que simultanément les ligands axiaux se décalent vers l'équateur, créant un mouvement cyclique constant. La pseudorotation est particulièrement notable dans les molécules simples, telles que PF5.

Exemples

Structure du pentafluorure de phosphore, un exemple de molécule avec une géométrie de coordination bipyramidale trigonale.

Le pentafluorure de phosphore (PF5) est une molécule à géométrie bipyramidale trigonale. L'atome de phosphore partage un plan avec trois des atomes de fluor qui ont un angle de 120° entre eux (positions équatoriales), les deux atomes de fluor restants étant au-dessus et en dessous du plan (positions apiques ou axiales). L'ion triiodure est aussi basé sur une bipyramide trigonale, mais avec les positions équatoriales occupées par des doublets non liants. Dans les composés du phosphore avec des substituants différents, on observe un phénomène connu sous le nom d'apicophilicité.

Notes et références

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Géométrie moléculaire bipyramidale trigonale
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Get ready for Wikiwand 2.0 🎉! the new version arrives on September 1st! Don't want to wait?