For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Centre national de génotypage.

Centre national de génotypage

Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH)
Cadre
Type
Domaine d'activité
Siège
Pays
Coordonnées
Organisation
Direction
Jean-François Deleuze (2012-2021)
Affiliation
Site web
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France

Le Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH) est un centre de recherche chargé du développement et de l'application du génotypage et des technologies génomiques liées à cette activité, notamment pour l'identification de gènes morbides impliqués dans les maladies héréditaires. Situé sur la Genopole d'Évry avec des laboratoires de recherche académique, des entreprises de biotechnologies et l'Université d'Évry, il est actuellement dirigé par Jean-François Deleuze.

Le Centre National de Recherche en Génomique Humaine opère actuellement la plus grosse plate-forme de séquençage en France, et parmi les cinq plus grosses en Europe. Grâce à cette capacité de séquençage et à son savoir-faire, le CNRGH sera fortement impliqué dans le plan "France Médecine Génomique 2025[1]" annoncé par le Premier ministre Manuel Valls en .

Histoire

En , le groupement d’intérêt public (GIP) Centre National de Génotypage reprend les activités génomiques du Généthon qui, avec l’aide de l’AFM (Association française contre les myopathies), a été un pionnier des études génomiques en France.

En 2002, le CNG devient partie du nouveau GIP Consortium National de Recherche en Génomique (CNRG). Les autres membres du CNRG sont l’INSERM, le CNRS, l’INRA, le CEA et la société FIST (France innovation scientifique et transfert, filiale de transfert de technologie du CNRS).

Le les deux plates-formes nationales de génomique, le Génoscope - Centre national de séquençage (CNS) et le Centre national de génotypage (CNG) sont intégrées au CEA et constituent l'Institut de Génomique au sein de la Direction des Sciences du Vivant.

En 2017, le CNG devient le Centre National de Recherche en Génomique Humaine (CNRGH), un des deux départements de l'Institut de Biologie François Jacob (IBFJ), l'autre département étant le Génoscope-CNS.

Notes et références

  1. Inserm, « Plan France Médecine Génomique 2025 », 2025,‎ (lire en ligne, consulté le )

Articles connectes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Centre national de génotypage
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Get ready for Wikiwand 2.0 🎉! the new version arrives on September 1st! Don't want to wait?