For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Point d'équivalence.

Point d'équivalence

Titrage acido-basique de l'acide oxalique. Le point d'équivalence est situé à 30 ml de NaOH, là où le saut se produit.

Le point d’équivalence d'un titrage, ou plus largement d'une réaction chimique, est le point où l'espèce chimique à titrer et l'espèce titrante ont été mélangées dans des proportions stœchiométriques. À l'équivalence du titrage, ces deux espèces sont complètement consommées et donc leur quantité de matière est nulle.

Détection

Méthodes visuelles ou chimiques

La détection du point d'équivalence se fait en suivant un changement de couleur ou une formation d'un précipité :

  • changement de couleur (titrage colorimétrique) :
    • sans ajout d'un indicateur coloré : dans quelques réactions chimiques, la solution change de couleur au point d'équivalence. C'est souvent le cas des titrages redox quand les états d'oxydation différents du produit et du réactif produisent des couleurs différentes. Par exemple, un titrage redox utilisant le permanganate de potassium (KMnO4) comme titrant n'exige pas d'indicateur. En solution acide, les solutions violettes de permanganate de potassium peuvent être réduites pour former une solution légèrement rosée contenant des ions manganèse à l'état d'oxydation +II Mn2+,
    • avec ajout d'un indicateur coloré ;
  • précipitation : si la réaction forme un solide, un précipité se formera pendant le titrage. Un exemple classique est la réaction entre Ag+ et Cl pour former le sel insoluble chlorure d'argent (AgCl).

Méthodes graphiques ou physiques ou instrumentales

La détection du point d'équivalence se fait en suivant sur une courbe de titrage l'évolution, au cours du titrage, d'une grandeur physique en fonction de la quantité de titrant versée. Le point d'équivalence correspond au point d'inflexion de cette courbe. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées :

Nom en français Nom en anglais Point d'équivalence
Titrage spectrométrique[1] Titrage spectrophotométrique[2], titrage spectrofluorométrique titrage par spectroscopie infrarouge, ou par spectroscopie Raman Spectrometric titration : spectrophotometric titration, spectrofluorometric titration, titration by infrared spectroscopy or by Raman spectroscopy Changement de l'absorbance, de la fluorescence ou de la diffusion de radiation dans la région allant de l'ultraviolet à l'infrarouge
Titrage électrométrique Titrage électrochimique[3] (titrage potentiométrique (exemple : titrage pH-métrique), titrage ampérométrique (en)) ou titrage conductimétrique Electrometric titration : electrochemical titration (potentiometric titration, amperometric titration) or conductimetric titration Changement du potentiel électrique, de l'intensité électrique ou de la résistance électrique
Titrage calorimétrique[4] Calorimetric titration Changement de la chaleur
Titrage catalymétrique[5] Catalymetric titration Changement de la vitesse de réaction
Titrage radiométrique[6] Radiometric titration Utilisation d'un indicateur radioactif
Titrage thermométrique[7] Thermometric titration ou enthalpimetric titration Changement de la température
Titrage magnétométrique[8] Magnetometric titration Changement de la susceptibilité magnétique

Références

  1. Jürgen Polster et Heinrich Lachmann, Spectrometric Titrations Analysis of Chemical Equilibria, VCH, 1989.
  2. (en) Royal Society of Chemistry, « Spectrophotometric titration ».
  3. (en) Adrian W. Bott, « Electrochemical Titrations » [PDF], Current Separations, 18:4, 2000, 4 p.
  4. (en) « calorimetric titration », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology [« Gold Book »], Oxford, Blackwell Scientific Publications, 1997, version corrigée en ligne :  (2019-), 2e éd. (ISBN 0-9678550-9-8).
  5. (en) « catalymetric titration », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology [« Gold Book »], Oxford, Blackwell Scientific Publications, 1997, version corrigée en ligne :  (2019-), 2e éd. (ISBN 0-9678550-9-8).
  6. (en) « radiometric titration », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology [« Gold Book »], Oxford, Blackwell Scientific Publications, 1997, version corrigée en ligne :  (2019-), 2e éd. (ISBN 0-9678550-9-8).
  7. (en) « thermometric titration », IUPAC, Compendium of Chemical Terminology [« Gold Book »], Oxford, Blackwell Scientific Publications, 1997, version corrigée en ligne :  (2019-), 2e éd. (ISBN 0-9678550-9-8).
  8. Jean Hoarau, « Magnétochimie », Encyclopædia Universalis (consulté le 6 septembre 2015).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Point d'équivalence
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Get ready for Wikiwand 2.0 🎉! the new version arrives on September 1st! Don't want to wait?