For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Brenda Milner.

Brenda Milner

Brenda Milner
Portrait de Brenda Milner
Biographie
Naissance (105 ans)
Manchester
Nationalité Canadienne et britannique
Conjoint Peter Milner (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Université McGill, Newnham College, université de Cambridge et Withington Girls' School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Profession Neurobiologiste (en), psychologue et professeure d’université (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université McGillVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Membre de la Royal Society, prix Kavli de neurosciences (d), compagnon de l'Ordre du Canada (d), officier de l'Ordre national du Québec (d), grand officier de l'Ordre national du Québec (d), prix Balzan, prix Gairdner, NAS Award in the Neurosciences (en), prix Pearl-Meister-Greengard, prix Karl-Spencer-Lashley (en), William James Fellow Award (en), Temple de la renommée médicale canadienne, prix de plasticité neuronale (d), prix Dan-David, prix APA pour une contribution scientifique remarquable à la psychologie (en), docteur honoris causa de l'Université Laval (d), prix Killam (en), CSS Fellow (d), membre de la Société royale du Canada, membre de l'Académie américaine des arts et des sciences (d), docteur honoris causa de l'Université d'Ottawa (d), prix Ralph W. Gerard en neuroscience (en), CPA Donald O. Hebb Award for Distinguished Contributions to Psychology as a Science (en), Ordre du Canada, Ordre national du Québec, prix Wilder-Penfield et Prix Michel-SarrazinVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de Royal Society, Académie américaine des sciences, Académie américaine des arts et des sciences et Société royale du CanadaVoir et modifier les données sur Wikidata

Brenda Milner, née Langford le à Manchester, est une neuropsychologue universitaire britanno-canadienne. Elle est considérée comme l'une des pionnières des neurosciences cognitives, en particulier pour ses travaux dans l'équipe de recherches de Wilder Penfield, sur le rôle du lobe temporal du cerveau dans les mécanismes de la mémoire épisodique, à partir du patient amnésique HM.

Biographie

Les parents de Brenda Milner sont tous les deux musiciens : son père est critique musical et pianiste et sa mère cantatrice. C'est son père qui assure sa première éducation[1], mais il meurt prématurément et Brenda est alors scolarisée à l'âge de huit ans.

Elle intègre le collège pour les femmes de Newnham à Cambridge en 1936, en mathématiques. Cependant elle dit : " je ne m'y illustrerai jamais". Par la suite, elle se dirigera vers la psychologie, tout en gardant le raisonnement et la sophistication des mathématiques. Durant ses études elle apprend, sous la direction du docteur Oliver Zangwill, l'intérêt d'étudier les lésions au cerveau et la possibilité d'examiner des troubles cognitifs afin de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau normal.

Elle entreprend une maîtrise en psychologie expérimentale à Cambridge, qui fera partie de l'effort de guerre britannique en 1939. Sa recherche initiale portait sur les réactions à un traitement erroné de l'information sensorielle. Cependant, en raison de la guerre, elle intégrera une équipe dont le travail est de distinguer par des tests d'aptitude des pilotes d'avions de chasse et d'avions de bombardement[2].

Durant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille au ministère des approvisionnements de la Grande-Bretagne, où elle rencontre Peter Milner (en), son futur mari[2].

Elle se fait recruter par la Royal Air Force pour travailler dans un laboratoire de recherche sur les radars. Elle s'installe avec son mari rencontré dans la Royal Air Force en 1944.

Elle a obtenu son Ph.D. sous la supervision du professeur de psychologie Dr Donald Hebb à l'Université McGill en 1952.

Elle s'est jointe au Dr Wilder Penfield à l'Institut Neurologique de Montréal (INM) en 1950 et a publié des articles marquants sous la direction de Penfield et William Scoville en 1957 et en 1958.

Brenda Milner est reconnue pour ses contributions à plusieurs aspects de la mémoire. Le premier aspect est son observation chez des patients dont les opérations ont causé des troubles de la mémoire très importants. Vers le milieu des années 1950, elle se rend aux États-Unis pour rencontrer HM (de son vrai nom Henry Molaison). Elle a suivi et étudié l'état de ce patient pendant 30 ans. Milner dirige la thèse de doctorat de Suzanne Corkin qui rencontre ce patient en 1962 et teste sa mémoire relativement à son sens du toucher[3].

Elle utilise le test du dessin dans le miroir avec HM, test utilisé pour étudier l'apprentissage moteur[4]. Avec ces recherches, Milner démontre qu'il existe différents types de mémoires dans le cerveau, notamment la mémoire procédurale et la mémoire épisodique. Elle a aussi démontré que la mémoire à court terme pouvait être conservée chez quelqu'un qui présente un syndrome amnésique.

Dans les années 1980, elle réalise une série d'études pour mettre en évidence la dissociation entre l'hémisphère gauche et l'hémisphère droit.

En 2009, elle est professeur de psychologie (chaire Dorothy J. Killam) à l'Institut-hôpital neurologique (le Neuro, anciennement INM) de Montréal et au Département de neurologie et neurochirurgie de l'Université McGill.

Fondation

Brenda Milner a créé une Fondation qui appuie les chercheurs post-doctoraux à l'Institut-hôpital neurologique de Montréal.

Honneurs

Notes et références

  1. Lisa-Marie Gervais, « L'entrevue - Le privilège de survivre », Le Devoir,‎
  2. a et b « Brenda Milner », sur Le Neuro (consulté le )
  3. (en) Jane Hobson, « Suzanne Corkin », sur The Lancet, (DOI 10.1016/S0140-6736(16)31114-X, consulté le )
  4. « La neuropsychologue Brenda Milner et les secrets de la mémoire », 150 ans de science au Canada, ICI Radio-Canada Première (consulté le ).
  5. « Récipiendaires de la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale - Assemblée nationale du Québec », sur www.assnat.qc.ca (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Brenda Milner
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Get ready for Wikiwand 2.0 🎉! the new version arrives on September 1st! Don't want to wait?